Le monde des

grandes âmes

Chapitre 8 : le précieux dans la vie

Que celui qui est couvert de poussière se nettoie.
Que celui qui est recouvert de boue se purifie.
Que le pauvre surmonte sa pauvreté.
Que le riche sache quoi faire de sa richesse.
Que le savant gère son savoir.
Que le bon écoute sa sagesse.
Que l’homme aimant serve son prochain.

 

Il n’y a que l’eau libre qui puisse couler et il n’y a que la vie libre qui puisse grandir.
L’eau qui coule cherche celui qui a soif.
La vie qui grandit cherche celui qui est pauvre.
Si tu as soif, cette eau est pour toi.
Si tu es pauvre, cette vie est pour toi.

 

La richesse est une limite pour le pauvre, afin qu’il trouve sa vie.
La pauvreté est une limite pour le riche, afin qu’il ne perde pas sa vie.
Là où il y a et la pauvreté et la richesse, là se trouve la vie.

 

Ne mêle pas l’ignorance au savoir.
Ne perds pas confiance en ta foi.
N’introduis pas le mensonge dans la vérité.
Ne valide pas l’esclavage dans la liberté.

 

N’entame pas un chemin avec une seule jambe.
Ne va pas au champ avec un seul bras.
Ne rencontre pas le sage avec un seul œil.
Apprends à connaître l’Amour par lequel l’Aimant te vivifie.
Apprends à connaître la Sagesse par laquelle le Sage t’amène à la conscience.
Apprends à connaître la Vérité par laquelle le Puissant te rachète.

 

Ne ferme pas la fenêtre de ta vie lorsque ton ami te sourit.

 

Tiens-toi sur tes pieds.
Travaille avec tes mains.
Regarde avec tes yeux.
Écoute avec tes oreilles.
Parle avec ta langue.
Pense avec ton intellect.
Sens avec ton cœur.
Aime avec ton âme.
Sers avec ton esprit.

 

Ne fais de mal à personne.
N’encourage pas le criminel.
Ne donne pas de liberté au méchant.
Ne lie pas le juste.

 

Ôte l’habit provisoire de la vie pour revêtir celui qui est éternel.
Ôte l’habit de la faiblesse pour revêtir celui de la force.
Ôte l’habit de l’indifférence pour revêtir celui de l’amour.
Ôte l’habit de l’esclavage pour revêtir celui de la liberté.
Ôte l’habit du mensonge pour revêtir celui de la vérité.
Une intelligence sans contradiction, un cœur sans chagrin et sans trouble, un fond sans boue : voilà des bienfaits désirables.

 

Sage est celui qui peut transformer le chagrin en consolation.
Sage est celui qui peut transformer le désespoir en espoir.
Sage est celui qui peut transformer la haine en amour.
Sage est celui qui peut transformer l’ignorance en savoir.
Sage est celui qui peut transformer l’injustice en justice.
Sage est celui qui peut transformer l’esclavage en liberté.
Sage est celui qui peut transformer la pauvreté en richesse.
Sage est celui qui peut transformer la mort en vie.
Sage est celui qui peut, même au sein des plus épaisses ténèbres, trouver le chemin qui mène à Dieu – l’éternel et inaltérable Amour de la création.

 

– Enseignement donné par le Maître Peter Deunov (Beinsa Douno) en 1932 –

Une vie sans vertus est comme un jardin sans fleurs. Peter Deunov

DES QUESTIONS ?

Que vous ayez des questions ou des commentaires, nous sommes là pour vous répondre, dans la joie de partager l’Enseignement du Maître Peter Deunov…

Retour haut de page