Le monde des

grandes âmes

Chapitre 3 : les mystères de la vie

Une clé qui ne peut pas ouvrir, est-ce une clé ?
Un stylo qui ne peut pas écrire, est-ce un stylo ?
De l’encre qui s’échappe du stylo, est-ce de l’encre ?
Un livre qui est illisible, est-ce un livre ?
Des jambes qui ne se déplacent pas, sont-elles des jambes ?
Des bras qui ne travaillent pas, sont-ils des bras ?
Des yeux qui ne regardent pas, sont-ils des yeux ?
Des oreilles qui n’écoutent pas, sont-elles des oreilles ?
Une langue qui ne parle pas, est-ce une langue ?
Un cœur qui ne ressent pas, est-ce un cœur ?
Un intellect qui ne pense pas, est-ce un intellect ?
Une charrue qui ne peut labourer, est-ce une charrue ?
Une houe qui ne peut remuer la terre, est-ce une houe ? 

 

Une clé qui ouvre est une clé.
Un stylo qui écrit est un stylo.
De l’encre qui reste dans le stylo est de l’encre.
Un livre qui est lisible est un livre.
Des jambes qui se déplacent sont des jambes.
Des bras qui travaillent sont des bras.
Des yeux qui regardent sont des yeux.
Des oreilles qui écoutent sont des oreilles.
Une langue qui parle est une langue.
Un cœur qui ressent est un cœur.
Si le cœur ne ressent pas, ce qui est beau ne viendra pas.
Un intellect qui pense est un intellect.
Si l’intellect ne pense pas, ce qui est sublime restera incompris.
Une charrue qui peut labourer est une charrue.
Si la charrue ne laboure pas, il n’y aura pas de pain.
Une houe qui peut remuer la terre est une houe.
Si la houe ne remue pas la terre, il n’y aura pas de récolte. 

 

Ne garde pas ta barque dans un endroit asséché.
Mets ta barque à l’eau et elle ira d’elle-même.
Quand le sage monte sur sa barque, elle va d’elle-même. 

 

Pourquoi faut-il souffrir ? Pour que la joie vienne.
Pourquoi faut-il vivre ? Pour atteindre le bonheur.
Pourquoi faut-il être beau ? Pour recevoir la visite de l’amour. 

 

Les belles pensées, les sentiments nobles et les bonnes actions sont des amis fidèles.
Un véritable ami doit être beau, noble et bon.

 

– Enseignement donné par le Maître Peter Deunov (Beinsa Douno) en 1932 –

Une vie sans vertus est comme un jardin sans fleurs. Peter Deunov

DES QUESTIONS ?

Que vous ayez des questions ou des commentaires, nous sommes là pour vous répondre, dans la joie de partager l’Enseignement du Maître Peter Deunov…

Retour haut de page